François Chartier vous attend chez IGA

C’est presque ça – en fait, ce n’est pas le célèbre sommelier qui vous attend dans les allées de votre supermarché, mais plutôt sa plus récente gamme de vin: Les Vins Harmonie. Ouep. François Chartier, qu’on a vu conseiller Ferran Adrià dans le documentaire El Bulli: Cooking in Progress, nous offre maintenant ses vins chez IGA.

Flashback à mon enfance/adolescence, dans les années 80: mes parents, mes oncles, mes tantes, tout le monde achète son vin à l’épicerie. Je me rappelle du Harfang des neiges, l’Oiseau bleu, l’Auberge… C’est quand j’ai quitté la maison dans les années 90 que j’ai découvert la SAQ et ses possibilités infinies. J’ai alors trimé dur pour convaincre mes parents de laisser le vin d’épicerie au supermarché et d’ajouter la SAQ à leurs courses du weekend.

Or, il semblerait que François Chartier va m’obliger à maintenant convaincre mes parents qu’ils peuvent effectivement acheter du vin d’épicerie sans commettre un crime de lèse-majesté! Pas facile pour ma crédibilité, mais au moins, mes parents vont chez IGA, ça sera toujours ça de pris!

On peut dire que Chartier fait tout pour décoincer l’œnologie. En conférence au tout récent Omnivore à Montréal, il nous expliquait que plutôt que l’accord parfait, il recherchait avec ses vins une zone de confort harmonique dans laquelle on peut multiplier les accords et s’amuser. Ça me parle! Et je dois avouer que j’aime bien causer un petit frisson d’horreur chez les puristes qui écarquillent les yeux à l’idée de s’acheter « du vin d’épicerie ». Mais comme c’est Monsieur Chartier qui le dit, c’est en toute confiance que j’ai accepté l’invitation pour aller découvrir cette gamme de vin au Château Frontenac, une gamme embouteillée au Québec par la Maison des Futailles.

Du vin d’épicerie au Château? J’aime.

François Chartier nous présente ses vins harmonies

François Chartier nous présente ses vins harmonies

Les étiquettes
Au premier coup d’œil, la fifille en moi aime beaucoup: les étiquettes sont jolies, très jolies… Même que je les préfère aux étiquettes des vins Chartier disponibles en SAQ. Choisir son vin en se basant sur l’étiquette? Oui, j’avoue: je le fais parfois. Souvent en fait. Jugez-moi! Je dirais même… on peut avoir des posters de ces étiquettes? C’est assez joli pour encadrer, et ça serait parfait dans ma cuisine! Good job, Sid Lee!

Les noms
La littéraire en moi craque aussi pour les noms, tout ce qu’il y a de plus charmants: La Pêche Mignonne, L’Olivier d’Anis et Le Clou de Basile. Ouiiiiiiiii! Encore une fois: jugez-moi! Et je vous invite à cliquer sur le lien pour découvrir les vins directement sur le site de François Chartier: c’est extrêmement bien fait, mieux expliqué que je ne saurais le faire, et on nous suggère de multiples recettes en accord. Chapeau! Encore good job, Sid Lee!

Et ils sont bons, ces vins?
Voici ce que j’en ai pensé…

La Pêche Mignonne: composé de chardonnay, de grenache blanc, de rolle, de roussanne et de marsanne.
L’accord de Stéphane Modat: Homard en chaud-froid de noix de coco; Riopelle, pâte de fruits à la pêche blanche et tapioca soufflé au lait d’amande
Le vin se révèle vraiment avec l’accord proposé par Stéphane Modat, notamment avec le morceau de homard laqué à la noix de coco qui nous a tous fait craquer. François Chartier nous recommande de servir le vin un peu moins froid que ce à quoi nous sommes habitués – quelques degrés de plus et le vin prend toute son ampleur.

Au nez, oui, on sent la pêche bien entendu, mais aussi un soupçon de poire. Alors que les premières gorgées, sans nourriture, donnent l’impression d’un vin léger, il prend toute sa place dès qu’il est accompagné. Très plaisant: je me promets de le servir avec ma soupe thaï au cari et lait de coco (et pourquoi pas, avec quelques beaux morceaux de homard en prime!).

Homard laqué au lait de coco et pacane, bouchée de Riopelle - accord sans faute avec La Pêche Mignonne

Homard laqué au lait de coco et pacane, bouchée de Riopelle – accord sans faute avec La Pêche Mignonne

L’Olivier d’Anis: assemblage grenache-syrah-mourvèdre. You had me at mourvèdre!
L’accord de Stéphane Modat: Agneau grillé, poivre humide et pâte de carottes à l’anis; Viande séchée poivrée et poudre d’olives noires
Très élégant, je décèle des arômes poivrés qui me plaisent beaucoup – voilà qui irait très bien avec une ratatouille provençale! L’accord avec la bouchée d’agneau de Stéphane Modat était vraiment impeccable: est-ce à cause de la cuisson parfaite de la viande? Pour être honnête, j’en aurai commandé une assiette complète tellement c’était savoureux et tendre!

Et je dois faire un aveu: je déteste l’anis. Ça me rappelle l’affreux goût de réglisse noire de la pénicilline que j’ai pris à répétition pour des otites quand j’étais enfant. J’ai donc été très très très surprise de trouver que la petite purée de carotte à l’anis qui accompagnait l’agneau avait un petit goût de « revenez-y ». Est-ce à cause de l’Olivier d’Anis? Il faudra que je commence à cuisiner du fenouil pour le découvrir.

Agneau, saucisson épicé, mousse de foie, olive noire... Avec L'Olivier d'Anis, mon accord préféré de la soirée.

Agneau, saucisson épicé, mousse de foie, olive noire… Avec L’Olivier d’Anis, mon accord préféré de la soirée.

Le Clou de Basile: sangiovese, complété par du merlot et du cabernet.
L’accord de Stéphane Modat: Croquette de riz sauvage et champignons fumés et marinés, ketchup de betteraves au cassis et girofle; Tataki de boeuf avec vinaigrette M. Maillard au café
Texture veloutée, tannins gras, arômes de réglisse: je croyais bien que la touche de mourvèdre ferait de l’Olivier d’Anis mon préféré, mais c’est le Clou de Basile qui fût… le clou du spectacle! C’est définitivement le premier Vin Harmonie que j’achèterai chez IGA. Servi avec un tataki de boeuf qui fond littéralement en bouche, l’accord met-vin était encore une fois quelque chose d’admirable – respect Stéphane Modat! Même chose pour la bouchée d’arancini qui complétait l’assiette.

Il y a fort à parier pour que le Clou de Basile me fasse cuisiner italien pendant quelque temps!

Et ZHE question…
C’est bien beau tout ça, mais ils coûtent combien, ces vins?

Entre 16$ et 17$ avant taxes (c’est en épicerie!). L’avantage, c’est qu’étant disponibles chez IGA, on a maintenant une option pour trouver du vin lorsque les SAQ sont fermées. Pour qui a déjà regardé un peu le coût des vins d’épicerie, c’est tout de même dans les prix. Et je considère que ça se compare avantageusement à plusieurs vins de la SAQ, de même prix ou même plus élevés.

Doit-on faire un détour pour aller chez IGA pour se procurer ces vins? Personnellement, je le ferai – j’ai été impressionnée par la façon dont ces vins se marient de façon éclatante avec la nourriture qui nous a été servie. Bien que je n’aie pas le talent de Stéphane Modat, je me propose de faire quelques expériences culinaires de ce côté, car les accords étaient remarquables.

Monsieur Chartier, vous pouvez être fiers de vos vins!
(Papa: si tu lis ce texte, tu peux acheter les vins de François Chartier au IGA près de chez toi. Mais juste ceux-là!)

Les Vins Harmonies de François Chartier sont disponibles chez IGA dès aujourd’hui, 25 septembre. Pour un temps limité, à l’achat de 2 bouteilles, vous obtenez en prime 2 verres à vin Chartier. C’est le temps d’en profiter!

Tous mes remerciements à Alain Labonté pour l’invitation et toute l’organisation, à François Chartier pour sa gentillesse et sa générosité, ainsi qu’à Stéphane Modat et toute son équipe pour les succulentes bouchées et le service impeccable – vous nous avez mis l’eau à la bouche pour une prochaine visite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s