Soupe aux légumes – réconfort d’automne (et d’hiver!)

J’ai peu de souvenirs de ma grand-mère maternelle, mais à tout jamais, il y a une recette de soupe aux légumes familiale qui est baptisée « la soupe de grand-maman ». C’est une soupe à base de bouillon fait avec des os de boeuf, puis des tomates, des p’tits légumes et des pâtes coquilles. Une vraie soupe de réconfort, contre les températures maussades ou froides, mais aussi pour nous remonter le moral quand la vie nous brasse un peu trop.

Je n’ai jamais refait cette soupe tout à fait, mais j’ai une recette qui s’en rapproche vraiment. La voici ci-dessous – comme c’est une recette de grand-mère, je n’ai pas suivi la façon traditionnelle de noter une recette, avec ingrédients et instructions. C’est une soupe, que diable! Laissez-vous allez, et ne vous sentez pas obligés de suivre chacune des consignes ci-dessous. Amusez-vous!

#1. Ça prend un BON bouillon
Pour le bouillon, j’use d’astuce. Pendant quelques semaines, je récupère toutes mes épluchures de légumes et morceaux impropres à la consommation: des champignons un peu fatigués, les bouts coriaces de chou kale, des épluchures de patates et de carottes, le reste d’un poivron, la pulpe de tomates et leurs petits pépins, des épluchures d’oignons, des bouts de céleri maganés… Tout ça va dans un sac à congélation

Quand il est très plein, je place tout ça dans un grand chaudron, je recouvre d’eau (sur mes photos, environ 14 tasses, voyez avec votre quantité de légumes). Je porte à ébullition et je laisse mijoter à découvert pendant au moins 2h, et même plus si j’ai le temps. Puis, on filtre (ce qui veut dire qu’on jette les épluchures de légumes et qu’on conserve le bouillon, je précise!), et on a le bouillon le plus savoureux qui soit!

#2. Des légumes de « grand-mère »
Pour cette soupe, je choisis des légumes que j’appelle « de grand-mère »: des légumes qui font partie pour la plupart de nos traditions québécoises depuis des années. Je coupe donc en dés carottes, navet, oignons, céleri, haricots verts… Je fais revenir dans un peu d’huile d’olive et un peu d’ail en purée. Sel et poivre au goût.

Vous pourriez aussi utiliser du chou et des pommes de terre. J’aurais tendance à éviter les patates sucrées, mais le panais, le chou-fleur ou le brocoli pourraient très bien fonctionner aussi.

J'utilise des oignons, du céleri, des carottes, du navet et des fèves vertes...

J’utilise des oignons, du céleri, des carottes, du navet et des fèves vertes…

#3. Mijotons, mijotons – c’est le secret!
Une fois les légumes revenus dans l’huile d’olive, j’ajoute 2 pots de conserves de tomates maison avec leur jus (près d’un litre au total), et tout mon bon bouillon de légumes. Je mène à une légère ébullition, et j’emploie ensuite un truc de ma grand-mère: je saupoudre un tout petit peu de bicarbonate de soude (de la p’tite vache) sur ma soupe. Ça crée une belle mousse alors, il ne faut pas trop en mettre! Ma grand-mère disait que c’était pour couper l’acidité des tomates. Attention: n’en mettez pas trop, vous risquerez d’avoir de mousse qui « broubroute » tellement que ça passera par-dessus bord (fait vécu!).

Je laisse ensuite mijoter 35-40 minutes.

#4. Une soupe repas, ça prend de la consistance
Je pourrais arrêter là, mais j’aime ma soupe un peu plus consistante – c’est ici que ma recette diffère de ma grand-mère. J’ajoute environ 3/4 de tasse de couscous israélien, ou encore 1 tasse de petites coquilles, et je laisse mijoter 15 minutes.

Puis, j’ajoute une conserve de haricots blancs rincés, et je laisse à nouveau mijoter une dizaine de minutes.

Enfin, je retire du feu, et j’ajoute une belle botte de ciboulette hachée finement.

Tomates en pot maison, haricots blancs et petites pâtes (pourquoi pas des pâtes alphabet pour les enfants?)

Tomates en pot maison, haricots blancs et petites pâtes (pourquoi pas des pâtes alphabet pour les enfants?)

#5. À la soupe… et à vos fromages!
Pour le service, il y a un truc dont je raffole, et c’est aussi un truc de ma grand-mère: j’ajoute de petits cubes de fromage dans ma soupe bien chaude. Ah! Du 1608 bien onctueux, ou de l’Origine de Charlevoix – un délice mes amis! Pour assaisonner, juste un peu de poivre, et un peu de sel de céleri, comme le faisait ma grand-mère.

Voilà un bol de réconfort dont vous me donnerez des nouvelles!

Notez que les photos ci-dessous ont été prises par le très très trrrrrrèèèèès talentueux Dezjeff!

Publicités

4 réponses à “Soupe aux légumes – réconfort d’automne (et d’hiver!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s