Préparation 101 pour le Salon des vins

D’entrée de jeu, une confession: ce sera mon premier salon des vins cette année. J’ai une horreur assumée des grandes foules, et j’ai trop souvent constaté que l’intelligence et le savoir-vivre diminuaient et fur et à mesure qu’une foule augmente. Mon expérience à Bordeaux fête le vin cette année ne m’a pas prouvé le contraire. Mais bon, je me lance – on verra bien!

Par contre, j’ai décidé de mettre toutes les chances de mon côté en me préparant un peu.

On se fie aux experts
Premier arrêt obligatoire, on lit l’article de Julien Marchand – pour une novice comme moi, c’est bien de se faire proposer quelques arrêts, histoire de baliser mon parcours. Je fouinerai certainement par moi-même, mais je suis bien contente de lire que nous aurons l’occasion de découvrir des vins grecs. J’hésite systématiquement lorsque j’en prends une à la SAQ… que je retourne sur sa tablette à chaque fois!

On consulte la liste des exposants et le plan du salon
Juste histoire d’avoir une idée de qui sera sur place et de quoi a l’air la disposition des kiosque. Parce que je vais me perdre. Et finir par m’impatienter. Donc, je vais tenter d’aller me perdre dans le secteur de PUR Vodka et de La Face cachée de la pomme, puis près du kiosque de l’Espace MC Chef et du Canard Goulu.

On planifie
Pour ma part, j’ai recruté mon amie Véronique pour m’accompagner – aussi gourmande que moi, on devrait terminer la soirée en cassant la croûte à quelque part!

Et surtout, surtout, on se couche tôt la veille et on se croise les doigts pour qu’il n’y ait pas (trop) foule!

Publicités

7 réponses à “Préparation 101 pour le Salon des vins

  1. L’intelligence et le savoir-vivre de diminuerais pas tant si les gens cracherait un peu… Je sais que pour plusieurs, c’est impensable de recracher du vin, mais c’est la meilleur façon de déguster plusieurs produits. Prévoit un arrêt chez mon ami Alain Rochard chez Planvin (kiosque 38). Les produits de son vignoble Le Loup Blanc sont à découvrir!!

    • Ah je suis de ceux qui ne peuvent se résoudre à cracher… mais par conséquent, je limite mon nombre de dégustations! Faut faire des choix! 🙂

      Je note définitivement Le Loup Blanc – le nom est charmant (et j’avoue que c’est souvent suffisant pour me convaincre de goûter!). Merci pour la suggestion (et comme j’ai regardé le plan, je peux constater d’avance que le kiosque 38 est À L’OPPOSÉ du salon des kiosques 36 et 37 – voilà qui va ménager ma patience vendredi!)

  2. Quelques trucs de pro de plus…

    1- On arrive le plus tôt possible, la foule le samedi après-midi et soir peut-être assez dense.
    2- Pour goûter le plus de trucs différents, on demande des demi-portions autant que possible…!
    3- Goûter plusieurs produits d’un même vigneron permet de se faire une idée de ce que peut être le style d’un producteur.
    4- Avoir du plaisir et ne pas se prendre la tête!

  3. Même s’il fait beau, je ne pouvais pas manqué le salon des vins de Québec ! Beau salon, gens de bonne humeur et accueillants, clientèle conquise et souriante ! Que du bonheur ! J’ai découvert les vins Australiens … j’ai beaucoup aimé. Il faut vraiment prendre son temps et oui il faut prendre des petites portions et oui …. avaler peu et cracher beaucoup pour pouvoir durer et gouter plus 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s