Toronto – scène un, prise 2

Après ma virée à Toronto cet été, j’ai eu la chance d’aller y repasser 2 jours au mois de janvier. J’essaie très fort – encore une fois, je ne peux pas dire que j’aime particulièrement cette ville, mais je commence néanmoins à en apprécier quelques établissements!

Premier arrêt: Chinatown!
Donnez-moi en quartier chinois et je suis heureuse! C’est donc directement où je me suis dirigée en arrivant, pour savourer une bonne soupe won ton et des dumplings chez Mother’s Dumpling!

De quoi faire rire la québécoise que je suis: à ce moment, à Québec, il fait -35C depuis une semaine. Je me trouve donc très confortable à -9C à Toronto… ce qui n’empêche pas les toilettes de chez Mother’s Dumpling d’être hors d’usage à cause de la vague de froid. Hé bien!

Souper en solo? Quoi de mieux qu’une izakaya!
Parfois, je choisis mes restos de façon très peu scientifique: Kinton Ramen a commencé à me suivre la veille de mon départ pour Toronto… alors j’ai décidé d’aller visiter l’endroit!

Je n’ai absolument pas regretté mon choix: les ramens étaient juste trop bons (j’ai fini mon énorme plat!), l’ambiance était cacophonique à souhait, il faisait chaud, j’étais pratiquement la seule non asiatique dans le resto,et le personnel était vraiment sympathique. En prime, j’ai découvert Baldwin Street, où je me promets de retourner lors d’un prochain passage.

On peut pas toujours tout avoir
Pour mon deuxième souper, je me suis botté le derrière pour aller au resto The Black Hoof, qu’on m’avait à plusieurs reprises chaudement recommandé. Je dois avouer que j’ai été déçue, non pas par la nourriture qui était vraiment excellente, mais je crois que j’aurais préféré l’endroit si je n’y avais pas soupé seule.

Je me suis assise au bar, devant la serveuse trop occupée à faire ses cocktails pour sourire aux clients. À sa défense, les cocktails au Hoof sont loin du rhum and coke! Et c’est elle qui fait TOUS les cocktails du resto. Et TOUS les clients, moi y compris, prennent des cocktails.

Il a bien fallu que je l’interrompe pour qu’elle me lise le menu, griffonné sur une ardoise, à la craie – il faisait trop noir pour que j’arrive à déchiffrer quoi que ce soit. Très gentille, elle offre tout de même de me servir des demis-portions puisque je suis seule. C’était gentil, mais à voir la taille des demis-portions, même les portions complètes n’auraient pas pu me rassasier!

J’ai finalement mangé les pork carnitas tacos (encore s’il vous plait!!) et les ris de veau pop corn sur tataki de thon (qui fondait en bouche). Mais vous ne verrez pas de photos. Il faisait trop noir!

Verdict? Ouais ouais. J’y retournerai!

Publicités

Une réponse à “Toronto – scène un, prise 2

  1. Pingback: Mission Toronto, Canada | Mission Cuisine Urbaine·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s