Un dimanche soir au Café Babylone

À quelques coins de rues de chez moi se trouve le Café Babylone. Malgré tous mes efforts pour encourager les commerces de mon quartier, je dois avouer que je n’y suis pas souvent aller. Surtout pour dîner. Mais pas souvent.

Par contre, je passe devant à de nombreuses reprises au cours d’une semaine (quand ce n’est pas plusieurs fois dans la même journée!). Et à plus d’une reprise, je me suis arrêtée sur le trottoir, sous les fenêtres grandes ouvertes, à écouter une, deux, trois, quatre pièces du band qui y joue ce soir-là. Car la programmation du Babylone est plutôt intéressante.

Et donc dimanche soir dernier, j’ai saisi l’occasion. On y présentait ce soir-là Dominique Fricot de Vancouver, accompagné d’Adaline et de Ciseaux – j’avais vu passer l’événement Facebook, et une visite rapide sur le site de l’artiste m’a convaincu de télécharger son dernier EP pour la modique somme de 5$. Et j’ai craqué de façon obsessive compulsive comme je le fais à chaque fois qu’une pièce me plait – ça joue en boucle et sans arrêt chez moi depuis.

Ce dimanche soir donc, j’arrive avant mes amis Geneviève et Ben… Ouille! 15 minutes avant le début du show, la salle est vide à l’exception d’un couple qui termine tranquillement son repas. Manque de promo adéquate? Peut-être… Il faut dire que c’est le dimanche qui termine les vacances de la construction, qu’il fait une chaleur et une moiteur à vous écraser par terre et que le temps est à l’orage. Mais avec le personnel et les 3 artistes, on est au plus une vingtaine de personnes ce soir-là. Gênant, surtout que les performance sont de très grande qualité.

Ciseaux nous a même interprété Pyromane de Karkwa – c’est vraiment, mais vraiment chouette d’avoir une artiste anglophone devant soi qui ose se lancer dans l’interprétation d’une pièce francophone. Chapeau Ciseaux!

Je vous invite donc à écouter ce que vous avez manqué – nul doute qu’on reverra ces artistes à Québec, et cette fois-ci, j’espère qu’ils aura la salle qu’ils méritent!

Guys – you all gave great performances and we had a wonderful Sunday evening! We were privileged to have you all for ourselves – next time you’re in Quebec City, we’ll have to stand in line for sure. Keep up your work, you now have fans in Quebec!



Et en bonus… LA toune sur laquelle j’ai accroché!

Publicités

Une réponse à “Un dimanche soir au Café Babylone

  1. Pingback: Doux matin au Café Babylone·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s