La Laiterie Charlevoix

Je vous ai déjà parlé juste ici de mon traditionnel arrêt à la Laiterie Charlevoix dès que je passe par Baie Saint-Paul (en fait, vous remarquerez que mon penchant pour Charlevoix ne date pas d’hier en jetant un œil à mes billets du blogue des Fromages d’ici)…

Cette fois-ci par contre, avec mes amis, nous nous y sommes rendus à l’invitation de Philippe Labbé, dont la famille possède la fromagerie depuis ses débuts en 1948. Et pour la première fois, j’ai fait bien plus que visiter la boutique pour y acheter du 1608, de l’Hercule de Charlevoix et du Fleurmier – nous avons visité la fromagerie de fond en comble, et nous avons découvert des passionnés de fromages de père en fils!

Tout d’abord, on découvre à l’étage supérieur de multiples instruments qui ont déjà servi à la production de fromage au fil des années. En fait, en écoutant Philippe nous parler, on comprend que si les équipements se sont modernisés au fil des années, les principes de production sont toutefois demeurés largement les mêmes.

Comme la Laiterie Charlevoix fait partie des Économusées, c’est l’endroit idéal pour s’y renseigner sur les enjeux des petits producteurs et sur l’histoire de leur industrie. En tout temps, on est frappé par la propreté des lieux, par les mesures prises pour assurer la stérilité des aires de travail et, surtout, par les efforts immenses consacrés à réduire l’empreinte écologique de la fromagerie et assurer du coup sa pérennité.

En fait, la laiterie s’est entièrement équipée afin de procéder à la méthanisation (la production de gaz de méthane à partir de ses déchets de production afin d’alimenter la laiterie comme source d’énergie) et d’assurer elle-même le traitement de ses eaux usées. Tout ça représente un investissement de 3 millions de dollars pour l’entreprise familiale – moi, ça m’impression de voir des entreprises penser plus loin que le profit immédiat.

Et, en gourmande incorrigible, ma grande découverte du jour – le bistro, qui se situe tout juste derrière le bâtiment abritant la boutique! Sachez qu’on peut s’y procurer d’alléchantes assiettes de charcuteries locales et de fromages de la Laiterie Charlevoix, en plus d’y faire quelques dégustations. Lors de mon passage, on pouvait y goûter à la fondue au fromage La Charlevoisienne, commercialisée par La Grolla et faite à base de 2 de mes fromages préférés, le 1608 et l’Hercule de Charlevoix.

Et un grand scoop gourmand – la Laiterie Charlevoix est à développer en ce moment un tout nouveau fromage, L’Origine. Bien que le fromage ne soit pas encore prêt pour la distribution, vous aurez peut-être la chance d’en déguster un morceau lors de votre prochain passage à la laiterie!

Encore plus sur Baie Saint-Paul:
L’hôtel La Ferme
Le restaurant Les Labours
Le marché de La Ferme
La plage de Baie Saint-Paul

Publicités

4 réponses à “La Laiterie Charlevoix

  1. Pingback: L’Hôtel La Ferme: une nuit, c’est pas assez « Sylvie Isabelle·

  2. Pingback: Les Labours: le bonheur à l’assiette « Sylvie Isabelle·

  3. Pingback: La plage de Baie Saint-Paul « Sylvie Isabelle·

  4. Pingback: Un marché pas comme les autres | Sylvie Isabelle·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s