Sourires garantis!

Hier soir, je me suis couchée beaucoup trop tard, en partie (mais pas totalement) à cause de mon amie Geneviève.

Geneviève et moi avons quelques points en commun: on adore les chats et… on adore la bouffe! Pas n’importe quelle bouffe: la bonne, la belle, mais surtout, celle qui est sympathique, conviviale et qui ne se prend pas pour une autre.

Alors, quand Geneviève jase, moi j’écoute. Et justement hier, elle me suggérait d’écouter le dernier épisode (le premier de la saison) de À la di Stasio. Ça commence bien, parce que Josée di Stasio, vous l’aurez devinez, je l’adore! Et comme son invité était Charles-Antoine Crête, du Restaurant Toqué! et de la Brasserie T!, l’émission devenait un incontournable!

Cliquez ici pour l’écouter vous aussi!

Dès l’intro, je vous mets au défi de ne pas avoir un large sourire au visage! D’accord, d’accord, je trouve que Charles-Antoine Crête est vraiment (très très) charmant… et visiblement, Josée di Stasio ne me contredirait pas! Pour moi, il est un énorme souffle de fraîcheur: il me rejoint totalement avec ses recettes, ses façons de les présenter et son style pas prétentieux pour deux sous! Ça fait du bien de voir un chef qui cuisine non pas pour démontrer son talent, ses connaissances ou sa supériorité, mais qui cuisine vraiment pour le plaisir, celui de partager en restant simple, sans chercher à épater la galerie à tout prix: parce qu’en bout de ligne, le vrai plaisir, c’est de s’asseoir avec des amis autour d’une table et de savourer ce qu’on vient de cuisiner, sans que les plats ne volent la vedette.

J’ai envie de cuisiner chacune de ses recettes: moi non plus, jamais plus je ne jetterai une « p’tite queue de fraise »! Je me demande bien quand il aura son émission de cuisine – ça ne saurait être qu’une question de temps avant qu’il ne devienne la prochaine coqueluche du Québec!

Bref, vive le « vrai »: d’ailleurs, je m’étais fait cette réflexion lors du visionnement (aride) du film documentaire El Bulli: Cooking in Progress cet automne… Je me rappelais le grand plaisir que j’avais eu à voir le documentaire Durs à cuire de Guillaume Sylvestre qui mettait en vedette Normand Laprise du Toqué! et Martin Picard du Pied de cochon. Entre la recherche de la perfection et le plaisir de vivre, je sais ce que je choisis!

Si vous savez où je pourrais mettre la main sur Durs à cuire, le documentaire complet, je serais preneure!

D’ailleurs, histoire de tout lier, Charles-Antoine Crête a aussi travaillé au El Bulli… j’ose à peine imaginer ça!

Mais si je me suis couchée si tard, ce n’est pas seulement à cause de cette émission, mais aussi à cause de ce livre.

Publicités

4 réponses à “Sourires garantis!

  1. C’est peut-être parce que CA Crête a travaillé au El Bulli qu’il est devenu comme ça. Des fois on veut juste devenir le contraire de ce qu’on n’aime pas. Et ça donne, en voilà l’exemple, des résultats magnifiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s